Flotation Toy Warning

Défiant toute stratégie commerciale, Flotation Toy Warning égraine les titres comme on voit passer les comètes. Plus de 6 ans après un premier album « Bluffer’s Guide To The Flight Deck » sublime d’étrangeté et largement salué par la critique, les londoniens rêveurs sont revenus en 2011 avec un 45 tours, soit le premier d’une série annonciatrice d’un second long format « The Machine That Made Us » à paraître dans les mois prochains.

Enregistrés en 2009 puis 2010 au Pays de Galles, ‘when the boat comes inside your house / a season underground’ soit deux perles mélodiques, célestes et hypnotiques pour se laisser bercer par la brume de nos doux anglais fantasques.

Quintet londonien, Flotation Toy Warning se forme en 2001. Le groupe trouve refuge dans une usine désaffectée à Dalston au Nord-Est de la capitale britannique, lieu de résidence, d’enregistrement, d’exploration et d’expérimentation.

Après deux EPs parus sur le label anglais Pointy Records, la presse est dithyrambique : « un disque fantastique » (NME), « céleste et hypnotique…une mémorable entrée en matière » (Dot Music), « l’un des groupes les plus impressionnants depuis les Tindersticks » (Les Inrockuptibles).

Longtemps attendu, souvent annoncé, plusieurs fois retardé, de longs mois furent nécessaires à la belle éclosion de leur premier album « Bluffer’s Guide To The Flight Deck » enregistré avec la bienveillance (et la patience) des producteurs Brian O’Shaughnessy (Moose, Denim, Beth Orton,…) et Steve Swindon.

Formation atypique s’il en est, Flotation Toy Warning délivre une musique majestueuse et décalée, samples flottants, voix renversante, orchestration ou se mêlent et se fondent scie musicale, claviers, guitares et samples.